Des députés se soumettent au test psychométrique

 

Plusieurs représentants de l’Union israélienne des étudiants ont été invités mardi à la Knesset par la députée Merav Ben Ari (Koulanou) présidente du lobby pour l’enseignement supérieur. Il s’agissait de convaincre les députés de réduire l’importance de l’examen psychométrique, passage obligatoire avant les études supérieures. Ce test de connaissances divisé en trois matières distinctes (mathématiques, anglais, et langues) conditionne l’entrée au sein des grandes universités du pays.

Ainsi, les membres de l’Union des étudiants ont soumis une vingtaine de députés au fameux examen pour les sensibiliser à leur démarche. Au terme de l’épreuve raccourcie, les parlementaires contrôlés ont obtenu une moyenne générale de 73 sur 100 avec un beau 83 sur 100 en anglais mais un très faible 60 sur 100 en mathématiques. En moyenne, il ont obtenu une note de 581 points contre 583 pour la moyenne nationale…

Pour le président de l’organisation estudiantine, Guilad Arditi, « l’examen psychométrique creuse les disparités économiques entre les élèves et ne reflète en rien leur véritable niveau de compétences. » En effet, les candidats pouvant se le permettre financièrement suivent généralement des cours de préparation dans des écoles privées, ce qui crée un écart, souvent artificiel, avec les élèves moins fortunés.

E.A

Israpresse5/26/2015

http://israpresse.net/des-deputes-soumis-au-test-psychometrique/

Des députés se soumettent au test psychométrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *