Drogue et Addiction

 

L’addiction

Je suis addict, moi ? mais qu’est-ce que vous racontez ? Je peux arrêter quand je veux !

Vous connaissez ce refrain ? Mais qu’est-ce qu’une addiction ?

L’addiction, ou dépendance, est une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s’y soustraire. Le sujet se livre à son addiction (par exemple : utilisation d’une drogue, ou participation à un jeu d’argent), malgré la conscience aiguë qu’il a — le plus souvent — d’abus et de perte de sa liberté d’action, ou de leur éventualité.

Une addiction se manifeste par un phénomène de manque lorsqu’on est privé d’un besoin non vital (exemples de besoins vitaux : nourriture, sommeil…). Cette addiction est dite grave, si son sevrage entraine de la violence ou de l’agressivité.

Les classifications distinguent la dépendance (l’addiction), et l’usage nocif ou l’abus de substance.

Dépendance

Ensemble de phénomènes comportementaux, cognitifs et physiologiques, survenant à la suite d’une consommation répétée d’une substance psychoactive, associés à :

  • un désir puissant de prendre la substance ;
  • une difficulté à contrôler la consommation ;
  • une poursuite de la consommation malgré les conséquences nocives ;
  • un désinvestissement progressif des autres activités et obligations, au profit de cette substance ;
  • une tolérance accrue et parfois un syndrome de sevrage physique

 

Les drogues

Témoignage anonyme

Il n’y a pas d’être mauvais, il y a des êtres qui ont mal

« Je ne savais pas où ça m’amènerait et, la vérité ça ne m’intéressait même pas. Ce qui m’intéressait, c’était de planer »

A toi qui me lis,

Je voudrais que tu lises cette lettre jusqu’à la fin, bien qu’il soit possible qu’elle ne t’intéresse pas vraiment, mais crois-moi lorsque je te dis que c’est important parce que c’est ce que je pensais aussi début.

J’avais 13 ans quand tout a commencé, on était assis avec les copains du quartier et l’un d’eux a apporté de l’herbe avec lui et m’en a donné, je ne savais pas vraiment ce que c’était et j’ai fumé, c’était vraiment amusant, je me sentais bien.

Je ne savais pas où ça m’amènerait et, la vérité ça ne m’intéressait même pas. Ce qui m’intéressait, c’était de planer et à force de n’être intéressé que par ça, je me suis fait arrêté encore et encore, et je ne comprenais toujours pas l’importance que la drogue avait pris dans ma vie.

Au fil du temps, j’ai essayé des nouveaux types de drogues.

Beaucoup de gens voulaient m’aider mais je ne voulais pas de cette aide, je n’en avais pas besoin. Je ne comprenais pas pourquoi tout le monde me sautait dessus. Ce qui était important pour moi, c’était de planer, j’étais dans une sorte de bulle dont je ne pouvais pas sortir.

Les arrestations ont continué et sont devenues plus en plus difficiles et douloureuses et je suis devenu un criminel au sein de la police. Les rumeurs se sont répandues à un rythme fou et je ne voulais rien faire pour arrêter ça. Je pensais que j’avais le contrôle et que je pouvais m’arrêter quand je voulais seul et sans l’aide de personne.

La situation avec mes amis s’est détériorée. J’ai commencé à traîner avec des personnes plus âgées que moi et des criminels, je me suis disputé avec ma famille et j’ai tout ruiné !

À l’école, les enseignants parlaient de moi derrière mon dos et beaucoup de monde voulait m’aider mais j’étais contre et je n’ai laissé personne s’approcher et, comme toujours, ce qui m’intéressait c’était de planer. Comme d’habitude, j’étais sûr de savoir ce que je faisais, sûr que je contrôlais cela et que ce n’était rien de grave mais j’avais tort. . . . . .

Je me suis retrouvé dans des situations où je n’avais plus d’argent pour me procurer de la drogue et je me suis endetté et puis j’ai commencé à vendre des drogues.

(Tout avait commencé par des petites choses sans grande importance et prenait de plus en plus d’ampleur – j’avais commencé avec un peu d’herbe et j’en suis arrivé aux drogues dures, j’avais commencé par la consommation et j’en suis arrivé au trafic.)

Aujourd’hui j’ai presque 20 ans. J’ai été arrêté, on m’a placé dans un centre de détention pendant un certain temps et j’ai commencé à me demander : « Qu’est-ce que j’ai fait, qu’est-ce que cela m’a apporté ? »

J’ai été libéré et j’ai décidé d’aller au centre de désintoxication, où je suis aujourd’hui et j’apprends à me débrouiller dans une vie sans drogue, j’apprends à supporter ce manque si profond, j’apprends comment réparer tout ce que j’ai ruiné. J’ai accepté de recevoir de l’aide parce que j’ai compris que ce n’était plus moi qui avait le contrôle de ma propre vie…

Je te propose maintenant, tant que tu es encore jeune et que tu n’as pas encore tout détruit, tant qu’il y a encore des gens autour de toi qui veulent t’aider, accepte leur aide et accepte que tu as perdu le contrôle et qu’aucune drogue, aucun high ne valent la peine.

Je crois en l’être humain et je crois qu’il est capable de faire de grandes choses de sa vie. Prend donc ta vie en main et ne laisse pas la drogue te détruire !