L’acné

l’acné

L’acné est une maladie de la peau caractérisée par l’éruption de boutons rouges, de points noirs et de kystes. Elle touche le plus souvent le visage et le thorax, mais aussi le dos, le torse voire le cuir chevelu.

L’acné est le reflet de réactions qui ont lieu dans les glandes sébacées. Logées dans la peau, ces glandes produisent le sébum, une substance lubrifiante. S’il manque de sébum, la peau sera sèche et facilement gercée. S’il y en a trop, la peau deviendra plus grasse et acnéique. En effet, l’excès de sébum obstrue le conduit des glandes sébacées. Cela facilite la prolifération de bactéries normalement présentes dans la peau et notamment les bactéries Propionibacterium acnes, responsables d’inflammation (boutons rouges). Lorsque le follicule bouché se dilate trop, cela provoque des lésions rétentionnelles (points noirs et microkystes).

L’acné et le regard de l’autre

 

« Je sors de la maison et j’ai l’impression qu’on ne voit que ca ! J’ai l’impression d’avoir la peau malade, une maladie répugnante qui fait fuir les gens… Je me dégoute lorsque je me regarde dans le miroir, je me dis que personne ne voudra jamais de moi ! qui pourrait avoir envi d’une fille ayant la peste ?! »

A l’adolescence, c’est tout le corps qui change et il faut apprendre à le connaitre, à l’aimer, à vivre avec. Ces malheureux boutons n’arrangent pas la situation.

Chacun d’entre nous est différent. Notre histoire, les difficultés et les échecs que nous avons traversés, ce que nous vivons au présent dans notre famille ou avec nos amis, a forgé peu à peu notre sensibilité aux évènements mais aussi notre capacité à y faire face. Avoir des boutons heurte notre sensibilité, elle la met à l’épreuve… que l’on ait un, deux ou mille boutons. C’est parfois difficile à comprendre, mais on peut réagir très fortement à l’apparition d’un petit bouton (tout à fait invisible pour les autres), comme mieux « résister » à une acné plus importante. A chacun son ressenti, aux autres aussi de le prendre en compte sans le dénigrer…