Le stress des examens

Qu’est-ce que l’anxiété de performance ?

L’anxiété de performance, c’est lorsque l’adolescent a peur d’être jugé et d’échouer. Cette crainte est telle que l’adolescent manifeste plusieurs symptômes intenses de « trac » avant, pendant et après une situation donnée. Cela peut être un examen, une présentation orale, une compétition sportive ou musicale, etc. En fait, tout ce qui amène le jeune à devoir montrer ce qu’il est capable de faire devant des tiers, cause en lui un profond malaise. Des sentiments négatifs l’envahissent, parfois au point de réellement l’handicaper.

L’anxiété de performance se manifeste par des signes et des symptômes relativement intenses. En voici un aperçu :

  • Panique et/ou crises d’angoisse avant, pendant et juste après une situation donnée (examen, etc.).
  • Perfectionnisme excessif : le jeune ne supporte pas de faire la moindre erreur, il étudie constamment.
  • Symptômes physiques réels : maux de tête, maux de ventre, insomnie, nausées et vomissements, transpiration excessive, diarrhées, hausse de la pression sanguine.
  • Pensées négatives : je vais tout rater, je vais échouer, j’ai oublié tout ce que j’ai appris.
  • Peur panique d’échouer.
  • Etc.

Un jeune qui souffre d’anxiété de performance ne s’accorde aucun droit à l’erreur. En cas d’échec, on entendra souvent dans sa bouche des mots comme « je suis trop bête, je suis nul. » Il pense que toute sa valeur provient de sa réussite scolaire, sportive ou autre.

Les conséquences possibles

Le jeune hyper perfectionniste qui fait de l’anxiété de performance ne se facilite pas la vie… À force de s’inquiéter et de minimiser ses compétences et sa valeur réelle, il pourrait développer d’autres problèmes sérieux qui auront un impact négatif sur sa vie entière et son interaction en société :

  • Faible estime de soi
  • Profond sentiment d’incompétence
  • Découragement
  • Mal-être et dépression
  • Échecs réels : le stress occasionné par la peur d’échouer conduit souvent effectivement le jeune à ne pas réussir ce qu’il entreprend (trous de mémoire, oublis, etc.)
  • Isolement

Apprendre à dédramatiser l’anxiété de performance. Voici quelques moyens d’y parvenir :

  1. En parler avec le conseiller scolaire et demander de l’aide et des conseils pour apprendre de la manière la plus efficace.
  2. Il est préférable de ne pas apprendre à des heures peu agréables, lorsque vous êtes plus fatigué ou occupé avec d’autres choses.
  3. Se servir de choses apaisantes avant l’examen qui vous calme comme la musique, la marche, le jogging etc…
  4. Penser positivement, penser à des choses agréables qui vous sont arrivées.
  5. Apprendre toutes les matières d’examen, ne pas renoncer à certaines parties de celui-ci. C’est encore plus stressant.
  6. Apprendre avec des amis. Pour certains, apprendre en groupe est plus efficace que d’étudier tout seul.
  7. Durant l’examen, tout d’abord répondre aux questions que vous savez à coup sûr, et ensuite seulement répondre au reste.
  8. Ne perdez pas de temps, et se concentrer sur chaque question.
  9. Apprendre plusieurs méthodes : la lecture, l’enregistrement, des résumés des points clés, la mémorisation.
  10. Planifier à l’avance le temps d’étude.
  11. Apprendre dans une pièce ventilée et éclairée, dans une atmosphère d’apprentissage.
  12. L’autodiscipline, la motivation, le désir d’apprendre, les connaissances et l’expérience d’auto-apprentissage est toujours utile.