L’école Israélienne et ses différents systèmes

Le système éducatif en Israël est divisé en trois courants :

  1. Les écoles du courant gouvernemental laïc : mamlakhti

Le système éducatif est astreint à toutes les matières de base, c’est à dire les matières élémentaires et obligatoires fixées par le Ministère de l’Education. Les contenus et les méthodes d’enseignement sont uniformes étant donné qu’ils sont fixés par les institutions de l’Etat. * Dans certaines de ces écoles le programme Tali (renforcement dans les matières juives) est mis en place.

  1. Les écoles du courant gouvernemental religieux : mamlakhti dati

Le système éducatif est également astreint à toutes les matières de base comme dans l’éducation gouvernementale laïque. De plus le système éducatif gouvernemental religieux est astreint aux études de Kodesh (enseignement religieux) à hauteur de 40% du total des heures allouées par le Ministère de l’Education.

  1. Les écoles du courant religieux orthodoxe : harédi.

Dans ce système éducatif, l’accent est mis sur l’apprentissage des matières de Kodesh et les écoles ne sont pas forcément astreintes aux matières de base. À noter : Une partie des établissements préparent aux examens du baccalauréat et d’autres non. Il faut se renseigner auprès de la municipalité pour connaitre les programmes des écoles qui vous intéressent.

Il existe d’autres courants éducatifs qui ont le statut de « reconnu, non officiel» . Plus de détails sur ces courants sont disponibles auprès du Ministère de l’Éducation. Par ailleurs, il existe des écoles gouvernementales combinées, dans ces écoles étudient ensemble par exemples des enfants religieux, réformistes et laïcs. Ces écoles combinent dans leurs programmes d’enseignement et dans leurs modes de vie beaucoup d’étude de sources juives. Les parents ont le droit de choisir dans quel courant inscrire leurs enfants en fonction de leurs conceptions.

 

Soutien scolaire

Attribution d’heures de soutien scolaire pour l’acquisition de la langue et rattraper les écarts de niveau Le Ministère de l’Education transfert aux écoles des heures particulières pour les élèves nouveaux immigrants. Le nombre d’heures alloué varie en fonction de la date d’Alya, de la phase d’éducation, du pays d’origine de l’élève et selon le nombre d’élèves immigrants inscrits dans l’école. Ces heures ont pour but d’aider les élèves à acquérir la langue, de l’améliorer, de l’enrichir et de rattraper les écarts de niveau dans les différentes matières. Les élèves citoyens de retour ont également droit une fois par semaine à des cours de soutien pour l’amélioration de leur maîtrise de l’hébreu et pour compléter les écarts de niveau dans les différentes matières. Le Département d’intégration des élèves nouveaux immigrants du Ministère de l’Education a donné des directives concernant le fonctionnement et la mise en place des heures de soutien allouées aux élèves nouveaux immigrants et aux citoyens de retour. Pour plus de détails vous pouvez vous adresser au Ministère de l’Education. Remarques • Toutes les heures de soutien ont lieu en groupe, plus le nombre d’élèves nouveaux immigrants dans l’école est élevé plus le nombre d’heures allouées pour les heures de soutien sera grand. • Des heures spécifiques pour les élèves nouveaux immigrants sont allouées de façon automatique aux écoles. • Des heures spécifiques pour les élèves citoyens de retour seront transférées selon la demande des établissements. La direction de l’école doit s’adresser aux inspecteurs/ au Centre d’intégration des élèves nouveaux immigrants dans le district correspondant afin de recevoir les heures, il faut joindre un formulaire avec les détails de l’élève concerné.

 

Les mouvements de jeunesse

Les mouvements de jeunesse sont un facteur d’influence important dans la société israélienne. Elles représentent un cadre naturel pour créer des liens sociaux et s’imprégner dans la société israélienne. Les activités dans les mouvements de jeunesse comprennent des excursions, des camps (surtout pendant l’été), du volontariat au sein de la communauté, des activités sociales et éducatives… Dans certains mouvements de jeunesse, il y a des conseillers d’orientation qui aident les enfants Olim à s’intégrer dans le mouvement. Il est possible d’obtenir des informations concernant les mouvements de jeunesse auprès du conseil des mouvements de jeunesse, a moetsa lé tnouot noar, sur le site: www.tni.org.il

Liste non exhaustive des mouvements de jeunesse:

  • Hatzofim
  • Bné Akiva
  • Ariel
  • Ha noar ha oved ha léoumi
  • Maccabi ha tsaïr
  • Beitar
  • Ezra
  • Les scouts, Hachomer a tsaïr
  • Hanoar ha oved veha lomed
  • Camp pour nouveaux immigrants, mahanot la Olim
  • Conseil agricole, ha hikhoud a haklaï
  • Le jeune religieux, Hanoar Hadati
  • Le jeune sioniste, Hanoar Hatsiyoni
  • Héhalé Haoneg
  • Le jeune Druze, Hanoar Hadrouzi